La Bachata musique d’esclaves Africains déportés aux Amériques 

0
698
republique dominicaine bachata

-La Bachata est originaire de la République Dominicaine avec des rythmes Africaines comme le Tango, Rumba, Samba, Merengue et bien d’autres

Les influences de la Bachata viennent d’Afrique des esclaves déportés aux Amériques / Caraïbes.

La Bachata est jouée par plusieurs guitares et accompagnées de percussions, Bongo, Maracas et Güira.

Le Bongo (requinto) percussion principale, se compose de deux tambours de tailles différentes, l’un appelé « hembra »* et l’autre « macho »*.

Le rythme de base est le « martillo »* ou « caballo »* souvent joué en trémolo (redoble).

bongo
Bongo

Les Afro-Dominicains précurseurs de cette musique ont longtemps été diabolisés car considéré « trash », « crude », « musiciens incultes ».

Les fans en grande partie composés de noirs vue comme des « ploucs ».

Au début, les origines de cette musique n’ont jamais été posées et semblait pointé plutôt vers les Espagnols que les Africains.

Personne ne pensait qu’une musique joué de Bongos et Maracas ou Güiros marquant 4×4 temps et d’une complexité rythmique et virtuosité aurait pu être associé aux Africains.

Il à fallu attendre les années 1900 afin d’officialiser cette musique comme la voix de la République Dominicaine et que ses influences Africaines reconnues.

Les Bachateros référaient régulièrement à leurs couleurs de peaux et celui de leurs époux (ses) « negro/a », « prieto/a », « moreno/a », des termes pour des personnes noires ou très foncées de peau.

Les chanteurs dénotent clairement leurs préférences aux femmes très foncées plutôt qu’aux femmes blondes et indigènes.

Les femmes foncées comprendraient mieux leurs hommes qui sont aussi foncés de peau.

Afin de se conformé aux standard de beauté Européens, les chanteurs ne mentionnent plus la couleur de peau foncée et celui de leurs bien aimées dans les paroles.

Les paroles des Bachateros etaient principalement basées sur l’acceptation et l’affirmation de leurs couleurs de peaux foncées.

Mais afin de ne plus froisser les Dominicains et la classe moyenne qui étaient ou qui aspiraient à être blancs, les paroles font maintenant référence à la blancheur et aux standard de beauté caucasien.

Par ailleurs, Anthony Santos, chanteur Afro-Dominicain « El Rey » de la Bachata et plus récent le très talentueux groupe Aventura.

 

https://www.youtube.com/watch?v=mljtC9iYklg

 

*Hembra : Femelle
*Macho : Male
*Martillo : petit marteau
*Caballo : A cheval