Elle se vantait sur les réseaux d’avoir frotté des tampons usagés sur le sac de sa colocataire noire

0
5470
tampons

Brianna Brochu, 18 ans, étudiante de première année à l’Université de Hartford, a posté sur les réseaux la façon dont elle « s’est finalement débarrassé de sa colocataire ».

Brianna Brochu, une étudiante se ventait d’avoir empoisonné sa colocataire en frottant des tampons usagés sur son sac, en versant de la palourde moisie dans sa lotion et en mettant sa brosse à dents dans son rectum.

Sur son compte Instagram, Brochu, explique la façon dont elle « s’est finalement débarrassé de sa colocataire » qu’elle appelle « Barbie Jamaïcaine ».

Chennel « Jazzy » Rowe, la colocataire de Brochu a révélé les allégations dégoutantes dans une vidéo Facebook.

https://www.facebook.com/jazzy.rowe.7/videos/1739654452736199/

 

Elle décrit « tomber malade » alors que la colocataire ne la calcule pas, « Cela a commencé avec une douleur à la gorge ».

« Je pensais que peut-être parce que c’est plus froid ici, je suis juste en train d’attraper un rhume. Après un mois, je suis arrivé au point où j’avais une douleur extrême à la gorge que je ne pouvais pas dormir, au point où je ne pouvais pas parler ».

La jeune femme dépense l’argent que ses parents lui envoient pour la nourriture et l’épicerie, pour se soigner car le centre de santé sur le campus n’est pas gratuit.

Après une relation difficile entre les deux, Rowe a décidé de déménager, et c’est alors que Rowe a découvert les messages Instagram de sa colocataire.

Brianna Brochu se ventait d’avoir empoisonné sa colocataire pour la rendre malade.

Brochu écrit :

« Finalement, je me suis débarrassée de ma colocataire ! Après 1 mois et demi de crachats dans son huile de noix de coco, de tremper de la palourde moisie dans ses lotions, frotter les tampons usés sur son sac à dos, mettre ses brosses à dents là où le soleil ne brille pas et tellement plus, je peux enfin dire au revoir Barbie Jamaïcaine ».

Des photos de Snapchat ont ensuite émerger où Brochu a altérer ses effets personnels. L’un présentait une tache de sang provenant du tampon usé par Brochu sur le sac de Rowe.


Depuis, Brianna Brochu qui a frotté des tampons usés sur le sac de sa colocataire a été arrêtée par la Police de West Hartford.

La police a déclaré, qu’elle a avoué après avoir été accusée de méfait criminel au troisième degré et de violation de la paix au deuxième degré, chacun passible d’une peine maximale de six mois de prison et une amende potentielle. 

Mise à jour

Brianna Brochu a été expulsée de l’université pour avoir empoisonné sa colocataire en frottant des tampons usagés sur son sac, versant de la palourde moisie dans sa lotion pour le visage, mettant sa brosse à dents dans son rectum et crachant dans son huile de coco.

Brochu, 18 ans, a été arrêtée et accusée de méfait criminel, de violation de la paix et d’intimidation fondée sur le sectarisme et est actuellement en liberté sous caution.

Des responsables de l’Université de Hartford ont confirmés à The Tab que Brochu avait été expulsée ce matin.

Le Président de l’Université, Greg Woodward a déclaré que « Brochu ne retournera pas à l’établissement ».