Il y a 100 ans, Mary Turner a été lynchée

0
3479
mary turner

Mary Turner était mariée et mère de deux enfants, âgée de 19 ans, née en 1899 à Brooks County, Georgia. Elle se fera lyncher sauvagement par une foule blanche alors enceinte de 8 mois.

Elle était coupable, selon eux, d’avoir publiquement contester le jugement illégitime et lynchage de son mari, Hazel Turner.

Les lynchages des Turner ont suivi l’assassinat d’un propriétaire d’une plantation dans le comté de Brooks par l’un de ses ouvriers noirs, Sydney Johnson, 18 ans.

Hampton Smith était un journaliste âgé de 25 ans, un jardinier blanc marié qui possédait Old Joyce Place, une grande plantation située près de Morven, en Géorgie, dans le comté de Brooks.

Il était aussi connu pour ses actes de violences envers ses ouvriers, ce qui le rendait difficile pour lui de recruter des ouvriers. Smith a résolu le problème de la pénurie de main-d’œuvre en faisant appel à des condamnés, il paierait les frais imposés aux hommes noirs pour des infractions et louerait leur travail pour une période donnée, en payant les frais à la juridiction locale.

Sidney Johnson figurait parmi les ouvriers qui « bénéficiaient de cet avantage », après avoir payé à la police une amende de 30 dollars, qui avait été condamnée pour avoir « joué aux dés ». Hampton l’obligea à travailler dans sa plantation.

Johnson a subi plusieurs passages à tabac aux mains de Smith, y compris un sévère après avoir refusé de travailler alors qu’il était malade.

Après avoir tiré sur Smith et son épouse à travers une fenêtre de leur maison, tuant Smith et blessant sa femme, il a fui la scène et s’est caché avec succès à Valdosta, en Géorgie, pendant plusieurs jours.

S’ensuit alors une terrible chasse à l’homme menée par une foule blanche qui dure plus d’une semaine.

Le bilan s’élève à 13 noirs lynchés à Brooks et dans les comtés voisins de Lowndes au cours d’une chasse à l’homme et d’un lynchage dévastateur.

Le lynchage de Mary Turner

Hampton Smith avait battu Mary Turner, et après cet incident, son mari, Hayes Turner, avait menacé Smith. Hayes Turner a été reconnu coupable par un jury composé exclusivement de blancs et condamné à la chaîne des forçats.

Il a été arrêté le samedi 18 mai au matin et incarcéré à la prison de Valdosta, siège du comté de Lowndes. Plus tard dans la journée, le shérif du comté Wade et un greffier du tribunal l’ont fait sortir, apparemment pour le déplacer à Quitman, le siège du comté de Brooks. En cours de route, Turner a été emmené par une foule et lynché près de la rivière Okapiloo, dans le comté de Brooks, à environ 3,5 km de la ville. Son corps a été laissé pendu à l’arbre le week-end et n’a pas été descendu avant lundi.

Après le meurtre de Hayes Turner, son épouse Mary, enceinte de huit mois, a dénoncé publiquement le lynchage de son mari. Elle a nié l’implication de son mari dans le meurtre de Smith et a menacé de faire arrêter des membres de la foule. La foule se retourna contre elle, déterminée à « lui donner une leçon ». Bien qu’elle se soit enfuie, Mary Turner a été capturée à midi le 19 mai. La foule de plusieurs centaines de personnes l’a emmenée à la banque du comté de Brooks, près du pont Folsom, au-dessus de la rivière Little, qui forme la frontière avec le comté de Lowndes. Mary Turner a été attachée et suspendue par les chevilles, ses vêtements imbibés d’essence et brûlée. Son ventre a été ouvert par un couteau semblable à ceux utilisés « pour fendre des porcs ». Son « bébé à naître » est tombé au sol et a donné « deux cris faibles ». Sa tête a été écrasée par un membre de la foule avec son talon, et la foule a tiré des centaines de balles dans le corps de Turner.

Mary Turner a été abattue et enterrée avec son enfant près de l’arbre, avec une bouteille de whisky marquant la tombe.

Sidney Johnson, qui a tué Smith, a atteint Valdosta, siège du comté de Lowndes, où il s’est caché pendant quelques jours. Le chef Calvin Dampier a emmené des officiers armés de fusils puissants à la maison (dont son frère), où ils se sont livrés à une fusillade avec Johnson, connu pour être armé d’un fusil et d’un pistolet. Après que la fusillade ait cessé, la police est finalement entrée dans la maison, trouvant Johnson mort. Il avait blessé les deux frères Dampier et Dixon Smith. Une foule s’était rassemblée, et ne se privant pas de la possibilité de lyncher Johnson, avait découpé son corps, ses organes génitaux, et l’avait traîné derrière une voiture sur plus de 16 km lors d’une procession dans Patterson Street et à destination de Morven. Là, ils ont pendu le corps à un arbre (près de la scène du lynchage de Smith) et l’ont brûlé.

Des participants se faisaient photographier avec fierté à coté des corps, la plus part pendus aux arbres. Comme les pêcheurs lorsqu’ils attrapent une grosse prise.