Jesse Washington, 17 ans, lynché, castré et brûlé vif

0
3379
jesse washington
15 mai 1916 - Une photo de la foule se préparant à lyncher Jesse Washington depuis un arbre devant l'hôtel de ville de Waco / Photo : Fred Gildersleeve

15 Mai 1916, Jesse Washington, jeune fermier noir, est lynché par une foule blanche au siège du comté de Waco, au Texas.

Il n’y a eu ni procès, le jury statue en quelques secondes, pas de témoin, aucune enquête n’a été faite pour savoir si les faits se sont vraiment déroulés, pas de prison. Après la décision, il sera immédiatement trainé hors du tribunal, torturé, castré, lynché, devant la mairie de Waco pour avoir violé et tué Lucy Fryer, épouse de son patron.

Ce jour la est une célébration, tous les blancs de la fête, la police, le maire de la ville, les hommes et leurs femmes, leurs enfants quittent l’école lors de la pause déjeuner pour y assister. On estime la foule à plus de 15 000, l‘atmosphère est très festive pour ce morbide évènement.

Jesse à d’abord été castré, battu avec des pèles et des briques, puis démembré. Ses oreilles coupées et brûlées. Son corps calciné trainé dans toute la ville derrière un cheval jusqu’à ce que sa tête s’envole. Et certaines parties vendus en tant que souvenir.

Il a été à plusieurs reprises abaissé et élevé au-dessus du feu pendant environ deux heures. Ils ont rôti un être humain vif comme un simple morceau de viande. 

Un journaliste présent à ce « barbecue dénote des cris de joies ». Les femmes blanches et leurs maris sont heureux.

5 mai 1916 – Le Bryan Daily Eagle And Pilot annonce une foule de plus de 15 000 personnes.

Il à tenté de monté la chaîne brûlante afin de se sauver, ils lui ont coupés les doigts.

Un photographe à pris des clichés de ce moment afin de montré le déroulement d’un lynchage. Ces clichés étaient imprimer et vendus en tant que carte postale à Waco.

A cette période, le Texas comptait à elle seule plus de 5 000 actes de tortures et de lynchages de ce genre.

15 mai 1916 – Une photo du lynchage de Jesse Washington en cours / Photo : Fred Gildersleeve

En 2011, Manfred Berg a supposé que Washington avait probablement assassiné Fryer, mais doutait qu’il l’ait violée. La même année, Julie Armstrong de l’Université de Floride du Sud a soutenu que Washington était peut-être innocent des deux chefs d’accusation. Bernstein note que les motivations de Washington n’ont jamais été établies.

Elle affirme également que ses aveux auraient pu être forcés et qu’il existe des preuves d’une capacité intellectuelle limitée. Elle suggère que l’arme du crime, peut-être la preuve la plus solide contre lui aurait pu être mise en place par les autorités.

  • The Waco Horror
  • Popular Justice: A History of Lynching in America
  • Mary Turner and the Memory of Lynching
  • The First Waco Horror: The Lynching of Jesse Washington and the Rise of the NAACP