Les congolais en Afrique du Sud menacent de pertuber le meeting Zuma, Kabila à Pretoria car il n’est plus légalement au pouvoir

0
575

-La communauté congolaise en Afrique du Sud menace de perturber le meeting Zuma, Kabila

-Kabila n’est plus légalement au pouvoir en RDC depuis décembre dernier

Les membres de la communauté congolaise en Afrique du Sud menacent de perturber une visite d’état de Joseph Kabila.

Il n’est plus légalement au pouvoir en République Démocratique du Congo.

Dimanche Kabila est prévu en meeting avec Jacob Zuma à la maison présidentielle Stefako Makgatho à Pretoria.

Mais Kazadi Ilunga Mpanga, secrétaire général de Gauteng de la communauté congolaise en Afrique du Sud, a déclaré que Kabila était « hors de son mandat constitutionnel ».

Techniquement il n’est pas président, son deuxième et dernier mandat a expiré en décembre de l’année dernière.

Le pays jusqu’à présent n’a pas organisé les élections.

Mpanga a déclaré que « Kabila est un criminel » et logiquement ne devrait pas être reçu ou reconnu par d’autres pays, y compris l’Afrique du Sud.

« Nous n’allons pas plier les bras, nous allons nous lever contre Kabila, nous voulons le pousser. Kabila ne doit pas survivre« 

Ainsi, les membres de la communauté congolaise annuleraient leurs services religieux dimanche afin de protester.

« Personne n’est disposé à nous donner la liberté. La liberté, vous devez la prendre par la force »,  a dit Jean Claude Mbuyamba.

Les deux pays maintiennent de bonnes relations diplomatiques et politiques. Les deux pays coopèrent principalement en matière de « sécurité » et de commerce.

L’Afrique du Sud est le principal fournisseur de biens et de services de la RDC, fournissant plus de 20% des importations totales du pays.

Le pays contribue également au « maintien de la paix en RDC » et les deux protagonistes « échangeront sur la paix, la sécurité, la stabilité et le développement sur le continent ».