L’histoire du Danemark dans la colonisation des Amériques

0
633
Christiansborg Castle, Accra / Photo : domaine public aux États-Unis

Le plus petit des pays scandinaves d’Europe du Nord et assez discret à un passé colonial.

Le Danemark du XVIIe siècle au XXe siècle et sa Compagnie danoise des Indes occidentales et de Guinée mène la colonisation de 3 îles et le sud de l’Inde.

Ainsi, la grande partie de l’empire danois se trouvait aux Amériques.

En 1962 l’île de St-Thomas, 1963 l’île de St-John, et 1733 le Danemark achète l’île de Sainte-Croix à la France. L’économie des 3 trois îles est basée sur les plantations de canne à sucre.

En Afrique, le Danemark avait également des colonies, particulièrement dans l’actuel Ghana. Elles ont été vendus aux Britanniques en 1850, pour devenir la Côte-de-l’Or, colonie britannique.

Quelques chiffres

Le Danemark déporte à elle seule plus de 50 000 esclaves avec 250 traversées. Entre 1660 et 1806 le total est d’environ 85 000 esclaves transportés sur des navires danois selon Per Hernaes, historien. En 2001 les chiffres ont étés réactualiser par David Eltis. Et, donc entre 1519 et 1867 le total est de 11 062 000 déportés pour 9 599 000 esclaves débarqués aux Amériques.

En 1917, les colonies ont étés vendues aux États-Unis pour 25 millions de dollars et constituent actuellement les Îles Vierges.

  • Slaves, Danes and African Coast Society: The Danish Slave Trade from West Africa and Afro-Danish Relations on the Eighteenth-century Gold Coast
  • Côte-de-l’Or danoise