La RDC rappelle son ambassadeur à Tripoli

0
550
deuil tripoli kasai élections rdc calendrier

Le gouvernement de la République Démocratique du Congo a annoncé le rappel de son ambassadeur à Tripoli, Libye.

Le rappel fait suite aux révélations d’une chaine d’information d’un commerce de migrants d’Afrique subsaharienne en Libye.

Les autorités Congolaises ont annoncé le 21 novembre avoir rappeler l’ambassadeur de la RDC à Tripoli.

Dans un communiqué, le ministre Congolais des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu, exprime sa « profonde indignation face au commerce abject de migrants ».

Le ministre salue également l’ouverture d’une enquête judiciaire par les autorités libyennes, et exige que la question migratoire soit prioritaire au prochain sommet à Abidjan le 29 et 30 novembre.

« Le ministre des Affaires étrangères à décidé de rappeler l’ambassadeur de la RDC à Tripoli, afin que ce dernier vienne éclairer la lanterne des autorités compétentes ainsi que les services spécialisés sur la situation réelle dans ce pays pour qu’une mission d’identification et le cas échéant de rapatriement digne soit menée. »

 Le Niger, la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso ont également rappelés leurs ambassadeurs à Tripoli, et rapatriant leurs ressortissants.

Le 20 novembre, le Niger a convoqué l’ambassadeur libyen à Niamey au nom du Président Roch Kaboref pour « protester contre l’esclavage ».

Le Rwanda a également réagi dans un communiqué via le ministère des Affaires étrangères, et reste solidaire aux sœurs et frères africains.

« Le Gouvernement et le peuple rwandais son solidaires de nos frères et sœurs africains toujours détenus en captivité. Le Rwanda n’a pas la prétention de pouvoir accueillir tout le monde, mais la porte est grande ouverte. »