Robert Mugabe : « Aucune poursuite si vous avez tué des fermiers blancs »

0
661
agriculteurs blancs robert mugabe aéroport russie

-Tous les habitants accusés d’avoir tués des anciens agriculteurs commerciaux blancs étaient à l’abri des poursuites

S’adressant à des milliers de personnes lors de commémorations national hier, Mugabe a déclaré que les anciens agriculteurs blancs avaient été tués parce qu’ils avaient résistés à un programme sanctionné par le gouvernement.

« Oui, nous avons ceux qui ont été tués quand ils ont résistés. Nous ne poursuivrons jamais ceux qui les ont tués. Je demande : pourquoi devrons nous les arrêter ? »

Au moins 12 anciens agriculteurs commerciaux blancs ont été tués, ce qui a entraîné une condamnation et des sanctions internationale.

Mais Mugabe ne s’est jamais laisser intimidé et, à l’époque il avait déclaré, « Aucune décision judiciaire ne résistera à la façon dont nous avons adopté pour acquérir le terrain. Après tout, la terre est nôtre par naissance. C’est la nôtre par les droits. C’est aussi la notre par la lutte ».

Hier, Mugabe a réitéré son appel pour que les agriculteurs nouvellement réinstallés cessent de louer leurs fermes à des agriculteurs blancs.

Cependant, Mugabe a déclaré que le gouvernement n’avait jamais l’intention de chasser tous les blancs.

Ceux qui l’ont quitté ont fait leur propre accord. Ainsi, environ 100 000 blancs étaient encore dans le pays.

Au cours de l’ère coloniale, les meilleures terres agricoles du Zimbabwe étaient réservées à la population blanche.

Lire plus …