Xanda, le fils du lion Cecil, a été abattu par le chasseur Richard Cooke au Zimbabwe

Le fils de Cecil, Xander (photo) a été abattu après tout récemment être devenu père / Photo : Bert Duplessis/fisheaglesafaris.com

0
682
Le fils de Cecil, Xander (photo) a été abattu après tout récemment être devenu père / Bert Duplessis/fisheaglesafaris.com

Le fils du lion Cecil, a été abattu par le chasseur Richard Cooke au Zimbabwe.

Walter Palmer, du Minnesota, paya £45 000 pour chasser et tuer le lion Cecil en 2015, provoquant la rage des conservateurs.

Aujourd’hui, le parc national a déclaré sur Facebook :

« Xanda, le fils de #CecilTheLion a été abattu lors d’une chasse au trophée par Richard Cooke. Xanda est encore un jeune père à 6 ans et a plusieurs jeunes petits.Nous ne pouvons pas le croire, 2 ans que Cecil a été tué, que son plus jeune fils #Xanda a rencontré le même sort. Quand est-ce que les lions du parc national de Hwange seront-ils laissés en paix ? »

PH Richard Cooke est une société bien connue spécialisées dans l’organisation de chasses aux trophées.

Selon The Telegraph, la mort a été découverte lorsque Cooke a constaté que Xanda portait un dispositif de pistage.

Son père, Cecil en photo, a été abattu en 2015 par Walter Palmer, un chasseur américain / Photo : Associated Press

Les clients de Richard Cooke, payent des dizaines de milliers de dollars afin d’abattre des lions.

La chasse au trophée des lions, est devenue une grande entreprise avec le nombre de lions tués triplées à 1 500 par an au cours de la dernière décennie.

Les lions ont perdu 90% de leur population et il en reste seulement 20 000.

« Je pense que c’est triste de tirer sur un lion, mais il y a des gens qui paieront de l’argent pour le faire », a déclaré Andrew Loveridge.

Il est essentiel que les pays comme le Zimbabwe se concentrent sur le maintien des animaux.

Les pays d’Afrique doivent suivre l’exemple du Botswana et du Kenya, qui interdisent la chasse au trophée.

Masha Kalinina de Humane Society International a déclaré, « Les chasseurs de trophées n’ont rien appris. Le Zimbabwe doit empêcher l’extinction des lions. »