Abubakar Shekau est fatigué : « Il vaut mieux que je meurt et que je me repose au paradis »

Abubakar Shekau avait publié sa première vidéo début janvier revendiquant une attaque à Noël / Photo : AFP / Getty Images

0
453
abubakar shekau

Le leader de Boko Haram, Abubakar Shekau, a déclaré dans une nouvelle vidéo d’un dizaine de minute qu’il était fatigué de la calamité qui s’abattait sur son groupe.

« Je suis fatigué de cette calamité, il vaut mieux que je meurt et que je me repose au paradis », a déclaré Abubakar Shekau dans une nouvelle vidéo de 10 minutes.

Dans la vidéo, diffusée principalement en langue haoussa, Shekau ne pouvait cacher sa frustration face à l’hostilité et à la perte de ses membres aux mains des troupes gouvernementales.

Abubakar Shekau a plaidé avec ses membres non-combattants à travers le Nigéria pour prendre les armes et l’aider à se battre jusqu’à la mort.

Il a déclaré que la dernière affirmation de l’armée selon laquelle le groupe avait été repoussé dans la forêt Sambisa était fausse.

Il se vantait d’être encore dans la forêt de Sambisa et contrôle toujours le territoire et que ses hommes continueraient à se battre malgré l’intrusion récente de soldats Camerounais dans l’opération anti-insurrectionnelle de Lafiya Dole.

Ci-dessous la déclaration du leader de Boko Haram :

« Je n’ai pas de long message à livrer, sauf sur la question d’adorer Dieu seul et de le servir sans se fatiguer.

La nôtre n’est pas comme celle des infidèles dont le culte est comme la toile d’araignée.

Tout comme l’un des leaders des incroyants, qui est comme un singe, s’est récemment vanté d’avoir formé une force conjointe avec les forces Camerounaises pour nous combattre.

Qu’ils nous chasseraient non seulement de la forêt de Sambisa mais aussi dans toutes les régions du Nigeria.

Nous avons donc aussi déclaré que nous ne voulons pas voir de Nigérian au Cameroun, au Tchad, au Nigeria et même au Bénin.

J’appelle donc nos frères à Abuja, à Lagos, au Bénin, à Kaduna, peu importe où vous trouverez un nigérian assurez-vous de le tuer s’il est délibérément contre nous, mais s’il ignore nos voies, enseigne-lui comment comprendre nos voies. C’est notre premier message.

Il ne s’agit pas de vous approcher, parce que cela a déjà été fait par notre Dieu.

Notre deuxième message est d’attaquer quiconque promet au Nigérian son pays, d’être fidèle, loyal et honnête, et de servir le Nigeria.

Toute personne qui croit en la protection des intérêts du Nigeria est notre cible. Celui dont le credo est de développer l’éducation occidentale où les infidèles sont formés est notre ennemi.

Celui qui se tient sur un credo autre que celui de notre Prophète Muhammad nous l’a apporté. Celui que suivent ses grands disciples devrait savoir qu’il est notre ennemi déclaré et s’il nous confronte, nous le combattrons.

Dans ce travail que nous avons entrepris, nous n’allons pas nous vanter de trop, mais nous prions pour que Dieu prenne nos vies pendant ce combat et pas pour autre chose. Que Dieu nous aide sur cette croyance.

Donc, vous les Nigérians en particulier les jeunes justiciers, nous allons vous combattre et cette chose qui vous pousse à prendre les armes contre nous, nous nous moquons de ce qu’ils vous appellent, que ce soit le Civilian-JTF ou n’importe quelle sorte de force.

Tout comme vous avez dit que vous ne voulez pas de nous comme le visage du Nigéria, nous aussi nous vous déclarerons persona non grata à Sambisa.

Que ceux qui ont des cerveaux pensent à éviter de se déplacer dans la forêt de Sambisa.

Ceux d’entre vous, les chefs des troupes, n’auront plus la paix, tout comme vous pensez que vous nous avez mis mal à l’aise ici.

Et vous, le général Rogers, qui dirige actuellement les troupes et vous vantez que vous avez repris Sambisa et que vous avez sauvé des femmes, pourquoi n’avez-vous pas secouru les femmes policières que nous avons enlevées ? Menteur, pourquoi ne pourriez-vous pas les sauver ?

Vous êtes occupés à tromper avec des images de véhicules que nous vous avons confisqués et abandonnés pendant plus de trois ans et qui prétendent que vous nous avez tués.

Si vous nous avez tué, pourquoi sommes-nous encore en vie? Oh, frères de notre saint credo, où que vous soyez, vous devriez vous lever et vous battre pour Allah.

Si vous ne pouvez pas le faire là, alors venez à notre côté et combattez pour la cause d’Allah.

Vous devez savoir que quiconque ne suit pas l’enseignement du Saint Coran et des Hadiths ne peut entrer au paradis.

Parce que le modèle de vie dans le monde aujourd’hui n’est pas islamique. Où que vous soyez, même si vous êtes en Arabie Saoudite et que vous avez votre arme, veuillez vous lever et vous battre, tuer ceux que vous voyez qui ne sont pas de notre côté.

Kidnappez-les et amenez-les nous. Notre cours est d’établir notre califat et de mourir en faisant cela.

Nous ne sommes peut-être pas en vie pour voir le califat mais même si cela arrive après notre mort, c’est toujours un bonus de notre côté.

C’est le message que j’ai pour vous tous. Mon nom est Abubakar Shekau, celui qui est un ennemi invincible que vous combattez.

C’est notre position. Je suis fatigué de cette calamité, il vaut mieux que je meurt et que je me repose au paradis. »

Abubakar Shekau connu pour ses longs messages vidéo sauvages, a pris le contrôle de Boko Haram en 2009 après la mort de son fondateur Muhammad Yusuf.

En 2016, il a subi une scission majeure, lorsque le groupe islamique a reconnu le fils de Yusuf, Abu Mus’ab al-Barnawi, en tant que leader.

Boko Haram, dont l’insurrection islamiste a fait au moins 20 000 morts au Nigéria depuis son début en 2009, est depuis longtemps fractionné.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here