Un ancien condamné à la tête de la sélection de la Guinée

0
251
condamné

Suite au limogeage de Kanfory Lappe lors de la CHAN 2018, le nouveau remplaçant à été annoncé.

Paul Put, ancien condamné qui avait abandonner son poste de sélectionneur du Kenya trois mois après son arrivée le 19 février à été nommé à la tête de la Syli.

Il faisait partie des 86 candidatures reçues par le secrétariat de la Fédération guinéenne de Football (Feguifoot).

Un casier judiciaire lourd

Âgé de 59 ans, il avait été incarcéré après avoir été condamné dans ce procès autour d’une vaste corruption dans le milieu du football belge entre 2004 et 2006.

En 2014, Paul Put a été condamné à deux ans de prison avec sursis par le tribunal de Bruxelles, pour son rôle dans des matchs truqués entre 2004 et 2006. Il était alors entraineur du club de SK Lierse.

Paul Put avait été condamné par la cour d’appel de Bruxelles à deux ans de prison ferme pour son implication dans ces faits. La juridiction avait alors prononcé son arrestation immédiate.

Les juges avaient estimé que Put a permis à un homme d’affaires chinois de corrompre des joueurs du club de SK Lierse dont il était entraineur.

Le 1er octobre 2008, au terme d’une enquête de la Fédération belge de football (URBSFA), il a été condamné à la radiation à vie, peine réduite en appel à trois ans de suspension.

Boycotté en Europe et ne trouvant plus du travail, le condamné se retranche en Afrique où les fédérations sont médiocres et moins exigeantes (Burkina Faso, Gambie, Kenya et actuellement Guinée).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here