Assassinat du Mamoudou Barry: la colère monte alors qu’un suspect a été interpellé

0
95
barry

L’identité de l’auteur du crime n’a pas été révélé et les circonstances restent encore floues.

Un docteur en droit guinéen de l’Université de Rouen-Normandie a trouvé la mort vendredi soir au niveau d’un arrêt de bus, quelques minutes avant le lancement de la finale de la Coupe d’Afrique des Nations entre l’Algérie et le Sénégal.

Vendredi dernier, Mamoudou Barry, 31 ans, a été insulté par un homme de « type maghrébin », alors que celui-ci était au volant de son véhicule avec sa femme et leur fille. Il serait alors sorti du véhicule pour pacifier l’individu et a été frappé au visage quatre fois, puis chute lourdement au sol et se blesse à la nuque. Transféré à l’hôpital vers 20h, il décède le lendemain, selon les rapports.

Un suspect âgé de 29 ans a été interpellé lundi 22 juillet, à Sotteville-lès-Rouen vers 9h20, selon France Bleu Normandie. Il a été identifié grâce à des images des caméras de vidéosurveillance.

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a déclaré avoir tous « mis en œuvre pour identifier et interpeller l’auteur de l’agression qui a coûté la vie à Mamadou Barry. Il appartiendra à la Justice de faire toute la lumière sur cet acte odieux. Mes premières pensées vont à ses proches dont je partage l’émotion et l’indignation. »

La nouvelle de la mort de Mamoudou Barry s’est répandue rapidement en Guinée, où elle a été largement rapportée. Sur les hashtags tendances de Twitter, les détails de l’affaire figuraient parmi les cinq sujets d’actualité les plus en vue, de nombreuses personnes maudissant l’agresseur.

La femme de Barry, qui était présente au moment des faits, a aussiôt appelé un proche de son mari qui est arrivé sur les lieux quelques minutes après le drame.

Le président de la Guinée a déclaré: « Très touché par le meurtre du docteur Mamoudou Barry, je présente mes condoléances les plus attristées à la famille Barry et au Peuple de Guinée. Le Gouvernement suit de très près l’évolution des enquêtes diligentées par les autorités françaises. »

D’autres ont évoqué le côté raciale de l’incident, puisque selon les dires de l’ami proche de la victime, également enseignant chercheur à l’Université de Rouen, « l’agresseur les a pointés du doigt et a dit: Vous les sales noirs, on va vous niquer ce soir. »

Le cas de Barry a choqué des familles en Guinée, où beaucoup envoient leurs enfants étudier à l’étranger en France.

Mamoudou Barry était marié et père d’une petite fille de 2 ans. Il venait tout juste de soutenir sa thèse sur les politiques fiscales et douanières en Afrique francophone

L’enquête confiée aux policiers de la sûreté départementale est en cours, et en attendant, la famille de la victime à lancé une cagnotte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here