Caster Semenya devra baisser son taux de testostérone ou être interdit de 800m

Photo : Times Newspapers Ltd

0
740
testosterone semenya suisse

Caster Semenya sera incapable de défendre ses titres olympiques ou mondiaux 800m à moins qu’elle ne prenne des médicaments anti-testostérone, en vertu de nouvelles règles IAAF.

L’IAAF annoncera la création d’une nouvelle classification féminine connue sous le nom d’Athlètes ayant des Différences de Développement Sexuel (DSD), incluant les personnes avec hyperandrogénie comme Semenya.

Un nouveau règlement sur l’hyperandrogénie limitant le taux de testostérone naturelle autorisé pour les athlètes féminines du 400 m au mile et entrant en vigueur en novembre sera annoncé dans la semaine.

Les nouvelles règles doivent être appliquées après que la recherche commandée par l’IAAF a conclu que les athlètes féminines avec des niveaux naturellement élevés de testostérone dans ces disciplines spécifiques bénéficiaient d’un avantage.

Au 800m, sur lequel Semenya a remporté deux titres olympiques et trois titres mondiaux, l’avantage était de 1,8%, alors qu’il était de 2,7% sur 400m.

L’IAAF a introduit une règle similaire en 2011 deux ans après que Semenya a remporté son premier titre mondial à l’adolescence ce qui a forcé la Sud-Africaine à prendre des médicaments réduisant sa testostérone pendant plusieurs années.

Il semble avoir eu un impact majeur sur sa vitesse, abaissant significativement les meilleurs résultats de sa saison de 2012 à 2015, lorsque le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a ordonné un arrêt du règlement après un appel de la sprinteuse indienne Dutee Chand.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here