Cyclone Idai: le nombre de morts augmente dans le sud de l’Afrique

0
16
cyclone
Photo: Global Disaster Alert and Coordination System

Des dizaines de milliers de personnes sont toujours piégées par les eaux du cyclone Idai.

Des villages entiers ont été détruits au Mozambique et au Zimbabwe, alors que les sauveteurs tentent de sauver des dizaines de milliers de personnes bloquées par les eaux du cyclone Idai.

Le président du Mozambique, Filipe Nyusi a survolé la région touchée où des villages, submergés par les flots, ont disparu. « C’est un véritable désastre humanitaire », a-t-il déclaré.

Beira, la deuxième ville du Mozambique, a été ravagée à plus de 90% selon la Croix-Rouge.

« Je pense que c’est la plus grande catastrophe naturelle que le Mozambique ait jamais connu. Tout est détruit », a déclaré Celso Correia, Ministre de l’Environnement du Mozambique.

Au Zimbabwe, un nouveau bilan fait état d’au moins 139 personnes confirmées mortes et 189 sont portées disparues, selon le Ministère de l’information, de la publicité et de la radiodiffusion.

Il y a eu au moins 98 personnes confirmées mortes au Malawi.

Selon le Programme alimentaire mondial des Nations Unies, des villages entiers ont été détruits et 100 000 personnes restent complètement isolées dans le sud de l’Afrique.

Des images satellites des environs de la ville portuaire de Beira montraient un nouveau grand « lac » intérieur, mesurant 125 km sur 25 km.

Un grand nombre de personnes de Beira et des environs qui ont cherché refuge sur les toits et les arbres attendent toujours d’être secourues une semaine après le passage du cyclone. Plus de 150 miles carrés de la région sont inondés et, à certains endroits, l’eau atteint six mètres de profondeur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here