Cyril Ramaphosa veut se « débarrasser des faux chefs religieux »

0
42
ramaphosa
Photo: Alph Lukau/Twitter

Le « réveil » d’un homme mort par un pasteur, Alph Lukau, provoque la polémique.

Un pasteur en Afrique du Sud qui a prétendu avoir effectué une résurrection a déclenché la polémique alors que le Président, Cyril Ramaphosa veut mettre un terme aux pratiques religieuses douteuses.

Alph Lukau, pasteur de Alleluia Ministries International, a « ressuscité » un homme supposé mort.

Dans une vidéo devenu virale, le pasteur pose ses mains sur un corps vêtu d’un costume blanc et allongé dans un cercueil, qui soudainement se réveille.

Mais la mise en scène de Lukau a été condamnée par des groupes religieux locaux, et par la maison funéraire « embauchée » qui estime s’être fait manipulée.

« En tant que services funéraires de Kingdom Blue, Kings & Queens Funeral Services et Black Phoenix, nous aimerions nous distancer de la supposée résurrection », écrit la compagnie dans un communiqué. « Nous sommes en train d’engager des poursuites judiciaires pour ces dommages malicieux à notre image. »

Mercredi, l’église Alleluia à également nié avec véhémence que son pasteur principal avait ressuscité l’homme.

« Ce n’était pas un miracle »

Le gouvernement ne souhaite pas réglementer les églises et les religions, mais il veut « débarrasser le pays des faux chefs religieux ».

« Nous sommes préoccupés par cette tendance qui se développe dans notre pays, où des pasteurs ou des chefs religieux aux pratiques discutables se sont imposés et ont commencé à faire des choses qui donnent l’impression de tirer parti de notre peuple. »

« Une façon de voir les choses est que notre peuple doit être conscient des mauvaises intentions de certains de ces pasteurs », a déclaré Ramaphosa.

S’adressant à Thabiso Tema, animateur de Power Drive, mercredi soir, Lukau finit par déclarer qu’il n’avait aucune capacité « sauf si Dieu m’utilisait comme un instrument ».

« Je peux dire en toute sécurité et préciser que je n’ai pas prié pour ressusciter la personne, je ne veux pas prendre ce crédit. Si Dieu me demande de ressusciter quelqu’un et de me donner la grâce et le pouvoir, j’essaierai par la foi, » déclare Lukau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here