Gold Cup: Haïti, Jamaïque, Curaçao et les quarts de finale

0
5
gold
Steeven Saba (# 19) célèbre avec ses coéquipiers après avoir marqué lors de la victoire d'Haïti contre le Nicaragua dans le groupe B. Photo: Concacaf

Les seules équipes des Caraïbes en quarts de finale, où les États-Unis sont encore en jeu.

2. Haïti

Haïti a dominé son groupe ou se trouvait le Costa Rica, le Nicaragua, et les Bermudes mais le Canada détenteur du titre deux fois (1985, 2000) voudra réitéré cela. Haïti s’est qualifié suite au deuxième match très difficile contre le Costa Rica ou il était mené 1-0 après la mi-temps. C’est le pénalty de Duckens Nazon qui relance son équipe, et Djimy-Bend Alexis offre la qualification pour les huitièmes de finale.

2. Canada

Le Canada a fait un carton dans la phase de groupe pour valider sont ticket en quarts de finale, ayant quand même perdu son deuxième match contre le Mexique (3-1). L’attaquant Jonathan David a marqué dans toutes les rencontres notamment un superbe triplé contre Cuba, remporté 7-0. Par ailleurs, il est en tête du classement des buteurs de cette compétition. Maintenant, le Canada favori pour soulever le trophée fait face à Haïti.

3. Mexique

Le Mexique navigue, sans le talisman Dzsenifer Marozsan, milieu de terrain lyonnais, qui a le pied cassé. Ils ont marqué treize buts et n’ont concédé que trois buts en quart de finale avec le Costa Rica. La profondeur de leur équipe est effrayante. Ils ont eu leur juste part de répondant face à la Martinique qui a maintenu une énorme pression lors de la rencontre, remporté grâce à l’attaquant Raul Jimenez buteur et passeur dans les deux derniers buts. Le grand favori de la finale dans la partie de Haïti.

4. Costa Rica

Il était difficile de tirer les conclusions de la victoire 4-0 face au Nicaragua. En deuxième match, les Bermudes semblaient donné du fil à retordre, mais les deux buts inscrits ont suffi. Les choses se compliquent pour cette équipe qui à alors jusqu’à présent effectué un parcours plus qu’honorable. Pas encore vraiment testé, et le Mexique sera dure.

5. Jamaïque

Très peu de buts contre Curaçao et le Salvador mais le Honduras a montré que la Jamaïque était bien plus que sa défense. Le parcours du double finaliste de la Gold Cup (2015, 2017) s’est terminée avec style. Ils doivent maintenant tester leur défense face à la solide équipe du Panama. La Jamaïque ayant terminé la phase de groupe en tête avec aucune défaite devant le Curaçao, le Salvador et le Honduras, a démontré que tout était possible.

6. Panama

Le Panama très organisé méritait de progresser, avec Gary Stempfel en tant que sélectionneur, ils ont assuré. Avec quatre buts panaméens, lors de la deuxième rencontre dans le groupe D, ils se qualifient après avoir tenus tête aux États-Unis. Seul le but astucieux de Jozy Altidore a été tiré à la 66e minute pour débloquer le score.

8. États-Unis

Les sextuples vainqueurs ont eu un parcours très aisé, probablement les match les moins excitants de la phase de groupe. Les hommes de Gregg Berhalter ont fière allure, mais on est jamais à l’abri d’une surprise.

8. Curaçao

Le pays qui a obtenu une qualification historique pour l’édition de 2017, a fait encore mieux que son premier tour, réalisant son premier quart de finale du tournoi cette année. Le Curaçao avait du mal à défaire la défense jamaïquaine, et dont elle avait battu en final de la Coupe de la Caraïbe en 2017, mais Jurien Gaari donna le but dans le temps additionnel pour valider le billet. Les États-Unis n’ont pas vraiment été mise à l’épreuve après sa victoire 1-0 contre le Panama dans le groupe D. Vient ensuite le Curaçao qui devra se déployer face a des habitués.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here