« Je n’ai pas fait ce genre de choses »: en pleurs, R. Kelly nie toutes les allégations

0
561
kelly
Photo: CBS This Morning

Le chanteur a été libéré dans l’attente de son procès le 22 mars.

R. Kelly a nié les allégations portées contre lui lors d’un entretien avec Gayle King, après avoir été arrêté sur 10 chefs d’accusations d’abus sexuel. Il est sorti de la prison de Chicago après avoir payé une caution de 100 000 dollars lui permettant d’être libéré en attendant son procès, accusé d’avoir agressé sexuellement quatre personnes en 1998.

Dans sa première interview, R. Kelly a déclaré sur CBS This Morning, que les accusations étaient des mensonges.

« Je suis assis ici et dit ceci: à l’époque, j’avais deux cas dont j’avais dit au début de l’entretien que je ne parlerais pas à cause de mon affaire en cours maintenant », a déclaré Kelly. « Très bien, mais je vais vous dire ceci: les gens reviennent dans mon passé, d’accord? C’est exactement ce qu’ils font. Ils remontent dans le passé et essayent d’ajouter tout cela maintenant. Faire en sorte que tout ce qui se passe maintenant soit une réalité pour les gens « .

Kelly, 52 ans, qui vit à Chicago déclaré: « Quelle stupidité cela aurait-il été pour R. Kelly, avec tout ce que j’ai vécu dans mon passé, depuis 4, 5, 6, 50, vous avez dit?! Comment est-ce que je pourrais être stupide de faire ça?! C’est stupide les gars! »

« Est-ce que cette caméra est sur moi? », demande-t-il.

« Utilisez votre bon sens, oubliez les blogs, oubliez ce que vous ressentez pour moi, détestez-moi si vous le souhaitez, aimez-moi si vous le souhaitez ».

« Utilisez votre bon sens, comme ce serait stupide pour moi, avec mon passé fou et tout ce que j’ai vécu, donc à ce moment, je pense juste que je dois être un monstre et détenir les filles contre leur volonté, les enchaîner contre leur volonté dans mon sous-sol et ne les laissant pas manger et ne les laissant pas sortir à moins qu’elles ont besoin de chaussures dans le coin de leur oncle. Arrêtez ça! Arrêtez de jouer avec moi, arrêtez de jouer. Je n’ai pas fait ce genre de choses. Ce n’est pas moi. Je me bats pour ma p****n de vie! », a déclare R. Kelly avant de fondre en larmes.

Son avocat, Steve Greenberg a plaidé non coupable pour le chanteur et a déclaré devant un tribunal de Chicago que son client n’a agressé personne sexuellement, car « il est une rock star. Il n’pas besoin d’avoir des relations sexuelles non consenties. »

Après une audition, la caution a été fixée à 1 million de dollars, 250 000 dollars par victime présumée et Kelly a été obligée de payer 100 000 dollars pour pouvoir être libérée.

Kelly a toujours nié toute inconduite sexuelle. En 2008, un jury a acquitté le chanteur R&B des accusations portées contre lui pour abus sexuel. Lui et la jeune fille ont formellement nié leur présence dans la vidéo.

Vendredi, Greenberg a déclaré aux journalistes que les accusations liées à la décision de 2008 devraient être écartées en raison de la « double incrimination… Il a gagné cette affaire ».

Cette fois-ci, chaque chef d’accusation comporte une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à sept ans, risquant de recevoir jusqu’à 70 ans. L’emprisonnement avec sursis avec mise à l’épreuve ou assorti d’un travail d’intérêt général est aussi une option.

L’interview sera diffusée en intégralité le mercredi 6 mars et le jeudi 7 mars 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here