« Je pense qu’elle a très bien joué » – Serena Williams

0
7
Photo: Corinne Dubreuil/FFT

La 7e joueuse mondial se qualifie, mais Williams et Osaka perdent en deux sets.

Serena Williams a été éliminée du troisième tour en deux sets consécutifs face à une joueuse non tête de série.

Williams, la triple championne du tournoi de Roland Garros, a été dominée sur le Court Philippe Chatrier lorsque sa compatriote Sofia Kenin, âgée de 20 ans, classée 35e mondial, l’a battu (6-2, 7-5) pour atteindre le quatrième tour. Osaka, la numéro 1 mondial a subi le même sort, s’inclinant (6-4, 6-2) au profit de la 42e mondiale Katerina Siniakova.

Après sa défaite, Williams a déclaré qu’au-delà du filet, elle a voyait « une joueuse qui jouait incroyablement, et c’est tout. Je n’ai rien vu d’autre ». Elle qui a longtemps été encouragé par la foule tout au long du match, « sentait qu’il y avait beaucoup de monde qui soutenait Kenin. »

« Je pense que dans le premier set en particulier, elle a frappé à quelques centimètres de la ligne, et je n’ai joué aucune joueuse comme ça depuis longtemps. Alors, oui, elle a vraiment très bien joué », a ajouté Williams.

Williams qui avoue ne pas être au point physiquement, a déclaré qu’elle espérait retrouver sa forme physique dans le mois entre sa défaite à Paris et le début de Wimbledon le 1er juillet.

Lorsqu’on lui a demandé si elle serait prête pour Wimbledon dans quatre semaines, elle a répondu: « Je travaille toujours là-dessus et travaille pour y arriver. Je pense donc que nous aurons assez de temps. Nous verrons, mais je l’espère vraiment. »

Une autre sensation du tournoi, c’est la défaite de Osaka, numéro 1 mondial, qui a été moins impressionnante depuis le début du tournoi. Elle qui visait un troisième Grand Chelem consécutif après l’US Open et l’Open d’Australie s’est avéré être d’un « poids » de trop.

« Je pense avoir trop réfléchi à ce calendrier », a-t-elle confié en conférence de presse. « Pour moi, c’est quelque chose que je voulais faire depuis toujours, mais je pense que je dois y penser comme ceci: si cela avait été si facile, tout le monde l’aurait fait. »

La joueuse de 21 ans a commis 38 fautes directes en un peu plus d’une heure et quart. Au final, face à une Siniakova ambitieuse, la numéro 1 mondiale perd en deux sets (6-4, 6-2).

Pendant ce temps, Sloane Stephens, poursuit son chemin en toute discrétion après un début de tournoi assez tranquille.

Celle qui a atteint la finale l’année passé, et l’une des prétendantes au titre, a subi quelques frayeurs dans son tour précédent face à Polona Hercog, mais Stephens a corrigé le tir dans son clash avec l’espagnole Garbiñe Muguruza.

Muguruza et Stephens se serrent la main au filet. Photo: Corinne Dubreuil/FFT

Si la septième tête de série doit se qualifier pour les demi-finales, elle devra vaincre celle qui l’a battu à Rome, Johanna Konta qui s’est elle aussi montré convaincante dans sa confrontation contre Viktória Kužmová, remporté 6-2, 6-1 dans son troisième tour.

Mugururza qui avait un break d’avance dans le premier set dimanche soir, a immédiatement sombré lorsque Stephens a mis les chapeaux de roues et ne s’est jamais retourné. Elle a bouclé la chose en 1h41 et a maintenant remporté 10 de ses 11 derniers matches à Roland Garros depuis sa finale perdu l’année dernière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here