« L’Afrique est le berceau des mathématiques » – Thierry Zomahoun

0
950
mathématiques

Le deuxième rassemblement mondial du Next Einstein Forum a débuté à Kigali, au Rwanda

Le forum qui vise à célébrer les réalisations des plus grands scientifiques d’Afrique se déroule sur trois jours à Kigali, au Rwanda.

A l’occasion de l’évènement, la présidence de l’UA a invité les dirigeants du continent à se joindre aux efforts visant à une collaboration Panafricaine pour propulser la science et la technologie.

Les femmes, actrices majeures du développement en Afrique

Les étudiantes du pays ont été invitées à développer leur confiance en soi et à poursuivre des cours d’ingénierie et de mathématiques (STEM) ainsi que des cours de formation et d’enseignement technique et professionnel (EFTP) pour jouer un rôle crucial dans le développement national.

En tant qu’invitée principale de l’événement, Francine Tumushime, ministre des Terres et de la Foresterie, a mis au défi les filles de se concentrer sur leurs études et en particulier sur l’ingénierie et les mathématiques des sciences ainsi que sur les cours d’EFTP.

Vous êtes aussi capable que vos homologues masculins, tout ce dont vous avez besoin est la confiance en soi et la détermination à réaliser ce que vous souhaitez accomplir.

L’Afrique ne peut se permettre de laisser ses femmes et ses filles hors de l’équation, alors que le continent rattrape le reste du monde.

Il est urgent de combler le fossé entre les sexes dans le secteur scientifique, « Nous ne pouvons pas progresser si nous marginalisons la moitié de la population Africaine, ce qui est des femmes. »

L’Afrique, berceau des mathématiques

Le président de l’Institut Africain des Sciences Mathématiques et Président du Forum Next Einstein Thierry Zomahoun a pris la parole lundi au Next Einstein Forum 2018, devant plus de 1500 scientifiques, hommes d’affaires et décideurs politiques.

Zomahoun a noté que l’Afrique et ses brillants scientifiques ont contribuer en grande partie à la science mondiale.

Nous sommes ici aujourd’hui pour célébrer les contributions de l’Afrique à la science mondiale et nous sommes ici pour célébrer les réalisations de certains des esprits les plus brillants d’Afrique et de l’esprit scientifique. Les Africains étaient les premiers à compter et le continent était l’endroit où les humains comptaient pour la première fois. Non seulement l’Afrique est le berceau de l’humanité, mais nous suggérons aussi que l’Afrique est le berceau des mathématiques.

Pour les trois prochains jours et pour la toute première fois sur le continent, les délégués examineront les défis auxquels la science et la technologie sont confrontées sur le continent et, espérons-le, apporteront des solutions et des politiques novatrices qui permettront de résoudre ces problèmes.

L’évènement a également vu le lancement d’une revue scientifique « Scientific African », libre accès centrée sur l’Afrique.

Scientific African sera dédié à élargir l’accès à la rechercher Africaine, à accroitre la collaboration scientifique intra-africaine et à renforcer les capacités de recherche académique en Afrique.

La revue fournira une plate-forme « moderne et hautement visible » pour la recherche Africaine dans toutes les disciplines scientifiques.

Le rédacteur en chef Benji Gyampoh, est un climatologue à l’Université Kwame Nkrumah des Sciences et de la Technologie à Kumasi, au Ghana.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here