L’ambassadeur libyen au Ghana accuse les médias de « mettre en évidence les côtés négatifs du pays plutôt que les points positifs »

0
460
hymne ghana chinois médias

L’ambassadeur libyen au Ghana, Sallah Koni Mustafa, a qualifié les rapports des médias sur les marchés d’esclaves dans son pays « d’exagérés et d’inutiles ».

L’ambassadeur libyen, Sallah Koni Mustafa déplore le fait que les médias se concentrent un peu trop sur le côté négatif de son pays.

Les reportages sur la vente d’Africains en Libye ont été exagérés, a déclaré l’ambassadeur.

Selon Sallah Koni Mustafa, bien que son pays soit confronté à de nombreux défis en matière de droits de l’homme, les médias ont seulement été intéressés à mettre en évidence les histoires négatives plutôt que les points positifs.

Le Président du Ghana, Nana Addo Dankwa-Addo a décrit mardi la situation comme étant non seulement « des abus scandaleux des droits de l’homme, mais aussi des moqueries de la prétendue solidarité des nations Africaines regroupées au sein de l’Union Africaine (UA) dont la Libye est membre. »

« Le gouvernement a fait des enquêtes sur la question, sur la crédibilité de ces rapports poursuivis et ils seront punis en conséquence. Le reportage médiatique et les exagérations par la suite ne sont pas nécessaires », a déclaré Mustafa.

Il a démystifié les affirmations selon lesquelles les libyens étaient racistes, et accuse les médias de ne pas rapporter le fait que « d’autres Africains travaillaient en Libye sans harcèlements ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here