Le Parlement approuve le renforcement du pouvoir de Idriss Deby

0
209
idriss deby

Le parlement du Tchad a approuvé lundi une nouvelle constitution élargissant les pouvoirs du président Idriss Deby et lui permettant potentiellement de rester en fonction jusqu’en 2033.

Le vote, qui a été boycotté par la plupart des législateurs de l’opposition, élimine le poste de Premier ministre.

Les ministres, nommés par le président, prêteront serment devant celui-ci, qui pourra aussi « déléguer certains de ses pouvoirs aux ministres ».

Les critiques disent que le passage à un système entièrement présidentiel vise à renforcer le pouvoir de Deby.

Un autre changement concerne la durée des mandats présidentiels.

Le mandat actuel est de cinq ans sans limite de réélection. La nouvelle constitution impose un mandat de six ans et rétablit une limite maximale de deux mandats qui avaient été supprimés lors d’un référendum en 2005.

Les modifications ne seront pas appliquées rétroactivement. Cela signifie que le président Deby pourrait servir deux mandats après les prochaines élections en 2021, rester en poste jusqu’en 2033.

La constitution attend maintenant la signature du président Deby pour qu’elle entre en vigueur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here