Le gouvernement Libérien ordonne la réouverture de l’affaire Johnson

0
69
libérien
Photo : AP

Le gouvernement Libérien a annoncé la réouverture immédiate de l’affaire de viol impliquant des jeunes filles à More Than Me en 2014.

Macintosh Johnson qui a aidé Katie Meyler à lancer More Than Me et à recruter des filles pour l’école, a été arrêté en 2014 et poursuivi pour avoir abusé sexuellement des jeunes filles de 10 à 16 ans.

L’affaire a été classée, parce après son arrestation en 2014, aucun membre y compris Katie Meyler de More Than Me n’a assisté au procès pour témoigner contre lui, selon le rapport, et que Johnson est décédé en prison à la suite du sida. L’une des 10 filles qui ont témoigné contre Johnson à l’époque, a été testée positive pour le VIH.

Selon le rapport, bien qu’elles aient été informées des allégations d’abus sexuels commis à l’école, Meyler et les responsables de l’ONG ont tout fait pour dissimuler les crimes.

Please Read

Publiée par Ministry of Gender, Children & Social Protection – Liberia sur Lundi 15 octobre 2018

Selon un communiqué du vice-ministre de l’Information, Eugene Fahngon, la décision du gouvernement de rouvrir le dossier faisait suite à deux réunions d’urgence d’un comité ministériel qui avaient pour but d’enquêter sur les circonstances exposées dans le rapport de ProPublica en vue de prendre les mesures juridiques appropriées pour protéger les enfants et assurer leur sécurité.

Le gouvernement a déclaré que les membres du conseil consultatif Libérien More Than Me avaient été invités aux deux réunions pour fournir des informations et des éclaircissements, le cas échéant.

La commission avait précédemment annoncé la création d’un comité indépendant chargé d’enquêter sur les allégations contenues dans le rapport.

Le ministère des Finances et de la Planification du développement a également été chargé de renforcer le processus d’accréditation et de suivi des ONG.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here