Le leader du MDC au Zimbabwe promet d’expulser les investisseurs chinois

0
313
mdc

Un politicien de l’opposition au Zimbabwe a promis d’expulser les investisseurs chinois qui « pillent » le pays s’il remporte les élections présidentielles prévues en juillet.

Le candidat présidentiel du MDC Alliance, Nelson Chamisa, a promis de chasser les investisseurs chinois impliqués dans des affaires douteuses avec l’administration d’Emmerson Mnangagwa.

Chamisa, qui s’est adressé à des centaines de travailleurs commémorant le Premier Mai à Dzivarasekwa mardi, a déclaré que la plupart des accords conclus par Mnangagwa avec les entreprises chinoises concernaient la corruption, le pillage et le dépouillement des actifs du pays.

« Nous allons chasser les entreprises chinoises », a déclaré le leader du MDC. « Nous voulons de véritables offres qui profitent aux gens. »

Après que l’ancien président Robert Mugabe se soit brouillé avec l’Occident, le Zimbabwe a adopté une politique dite de Look East qui a vu la Chine devenir un investisseur majeur dans le pays et un financier clé pour le gouvernement.

Mnangagwa a continué avec la politique de Look East, prétendant avoir conclu des accords avec des milliards de dollars avec Pékin après avoir succédé à Mugabe en novembre dernier.

J’ai vu les accords que Ngwena (le surnom du président Mnangagwa a conclus avec la Chine et d’autres, ils sont occupés à dépouiller les ressources du pays […] J’ai dit à partir du mois de septembre que lorsque j’assumerai mes fonctions, j’appellerai les Chinois et leur dirai que les accords qu’ils ont signés sont inacceptables et qu’ils devraient retourner dans leur pays.

Le scrutin de juillet sera le premier depuis la démission forcée du dirigeant de longue date Robert Mugabe en novembre.

Le président Emmerson Mnangagwa contestera l’élection avec le parti Zanu-PF au pouvoir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here