Le portrait de la Princesse d’Ife Adetutu Ademiluyi vendu pour 1.6 millions de dollars

Photo : Bonhams

0
484
Adetutu Ademiluyi

C’est « la découverte la plus significative de l’art Africain contemporain depuis plus de 50 ans ».

Le portrait d’une célèbre toile de l’artiste Nigérian Ben Enwonwu, représentant la Princesse d’Ife Adetutu Ademiluyi, avait été découverte en 1974 dans un « modeste appartement de Londres » mardi.

Le célèbre tableau est considéré comme un symbole national de la fin de la guerre Biafra et a disparu en 1994 après la mort d’Enwonwu et trois autres versions de Tutu.

Le fameux tableau a initialement été mis aux enchères pour environ 420 000 dollars, ce qui en fait la pièce la plus prisée par un artiste Nigérian.

Le tableau a été adjugé, le 28 février, lors d’enchères à prix record, « L’icône culturelle du Nigéria, par Ben Enwonwu, dépasse son prix le plus élevé de 300 0000 dollars, vendu pour plus de 1.6 millions de dollars. Un nouveau record du monde ! » 

Avant de tomber sur le tableau, Giles Peppiatt, directeur de l’art moderne chez Bonham à Londres, dit qu’on lui a souvent demandé d’évaluer Tutus, « mais ils se sont avérés être des copies. » On ne sait pas exactement comment les peintures ont fait leur chemin à Londres.

L’histoire de la façon dont la peinture est née :

Enwonwu se promenait dans la campagne Nigériane quand il a rencontré une belle jeune femme qu’il venait de peindre, selon la maison de vente aux enchères Bonhams à Londres. Son nom est Adetutu Ademiluyi, abrégé Tutu, et elle était une princesse dans sa ville d’Ife dans le sud-ouest du Nigéria.

L’identité de l’acheteur doit encore être divulguée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here