L’enfer existe-t-il ? Le pape François dit non

Photo : IBT Media / UK

0
922
françois

Le pape François a fait une révélation surprenante jeudi en déclarant que l’enfer n’existait pas, dans une interview avec un important journal libéral italien.

Dans un article intitulé « C’est un honneur d’être appelé révolutionnaire », Eugenio Scalfari, rédacteur de La Repubblica, a reconnu les remarques précédentes du pontife sur la façon dont les « bonnes âmes » qui cherchaient la repentance de Dieu le recevraient et puis a demander : « Et les mauvaises âmes ? ». Apparemment, il va à l’encontre des siècles de croyance chrétienne fondamentale, le pape François a déclaré que les âmes des pécheurs simplement disparaissent après la mort, et n’étaient pas soumises à une éternelle punition.

« Ils ne sont pas punis, ceux qui se repentent obtiennent le pardon de Dieu et entrent dans le rang des âmes qui le contemplent, mais ceux qui ne se repentent pas ne peuvent être pardonnés », a déclaré le pape François, traduit par le blog catholique Rorate Caeli. « Il n’y a pas d’enfer, il y a la disparition des âmes pécheresses », a-t-il ajouté.

Le pape François dirige la messe le jeudi saint au cours de laquelle des huiles sacrées sont bénies à la basilique Saint-Pierre au Vatican, le 29 mars 2018. Ce même jour, le journal italien La Repubblica a révélé que le pape croyait que l’enfer n’existait pas. Stefano Rellandini / Reuters

Peu de temps après la publication de l’article, le Vatican a publié une déclaration affirmant que l’article n’était « pas une transcription fidèle » et que la rencontre entre le pape François et Scalfari était une réunion privée et non un entretien formel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here