L’ONU récupère 1500 migrants Africains abandonnés dans le désert par l’Algérie

0
664
algérie sauvés

Environ 1 500 migrants ont été emmenés d’Algérie au Niger ces derniers jours par l’agence des Nations Unies pour les migrations, a annoncé jeudi son chef de Niamey.

Giuseppe Loprete de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a déclaré que « 600 Camerounais, deux grands groupes de Maliens et de Guinéens » ainsi que des ressortissants d’autres pays Africains ont été emmenés à Agadez, ville principale du nord du Niger.

Les migrants économiques ont été soit bloqués au milieu du désert à Assamaka au Niger près de la frontière algérienne après avoir été refoulés à la frontière ou ont été déportés de force après être entrés dans le pays.

Ils sont maintenant pris en charge à Agadez par l’OIM qui a fourni des tentes, de la nourriture et des soins, selon Loprete.

Environ 3000 migrants sont actuellement hébergés au centre d’Agadez, bien que sa capacité soit de seulement 1 000. Le gouverneur de la ville a mis des terrains à disposition pour le débordement.

Depuis le début de l’année, l’OIM a déjà mené «18 opérations de secours» à la frontière algérienne et récupéré « 3000 personnes ».

L’enregistrement des migrants est en cours par les équipes de l’OIM pour organiser le rapatriement dans leur pays d’origine, mais ce n’est pas facile car 60% des migrants n’ont pas de papiers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here