Louis Vuitton retire de sa collection des pièces inspirées de Michael Jackson

0
57
Photo: Louis Vuitton

Des pièces faisant référence au chanteur avaient été présentées dans une collection automne/hiver 2019.

La maison de couture Louis Vuitton a annoncé qu’elle ne produirait plus aucune pièce faisant référence à Michael Jackson suite à la diffusion du documentaire Leaving Neverland.

La collection comprenait plusieurs pièces qui rendaient hommage à l’artiste et qui devaient ensuite être mises en vente cet été. Celles-ci incluaient, une collection de pièces imprimées de drapeaux inspirées de We Are The World, un pull, une veste à capuche, une chemise et un pantalon avec des personnages de dessins animés de The Wiz, un t-shirt imprimé avec une image des mocassins et des chaussettes du chanteur, et une veste inspirée de celle portée par Jackson dans la vidéo de Beat It.

Virgil Abloh, le directeur artistique, a déclaré dans un communiqué publié sur WWD: « Je suis conscient qu’à la lumière de ce documentaire, le spectacle a provoqué des réactions émotionnelles. Je condamne fermement toute forme de maltraitance, de violence ou de violation des droits de l’homme. Mon intention pour cette exposition était de faire référence à Michael Jackson en tant qu’artiste de la culture pop. Il s’agissait uniquement de sa vie publique que nous connaissons tous et de son héritage qui a influencé toute une génération d’artistes et de designers. »

Michael Burke, le président de la marque, a également déclaré à WWD: « Nous trouvons les allégations contenues dans le documentaire profondément troublantes et dérangeantes, la sécurité et le bien-être des enfants sont de la plus haute importance pour Louis Vuitton. Nous sommes pleinement engagés à défendre cette cause. »

Michael Jackson fait face à des accusations d’abus sexuels dans le documentaire qui explore les expériences de deux hommes que le chanteur avait liés d’amitié alors qu’ils étaient de jeunes garçons: James Safechuck, âgé de 10 ans, et Wade Robson, âgé de 7 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here