Moïse Katumbi refusé en République Démocratique du Congo

0
250
katumbi
Moïse Katumbi à Kigali, au Rwanda, le 27 avril 2018 / Photo : Yasuyoshi Chiba, AFP

L’opposant Moïse Katumbi a renoncé vendredi à atterrir à Lubumbashi pour rentrer en République démocratique du Congo (RDC).

Le gouvernement Congolais lui a refusé la permission d’atterrir par avion à Lubumbashi. « Autorisation de survol et d’atterrissage refusée par Kinshasa ! Nous décollons en direction de Ndola (en Zambie) pour prendre la route de Lubumbashi », a annoncé Olivier Kamitatu, directeur de cabinet et porte-parole.

La police a mis en place des barrages routiers dans la ville de Lubumbashi, où le chef de l’opposition, Moïse Katumbi, devait arriver, alors que les autorités menaçaient de l’arrêter.

Le régime interdit mon atterrissage & barricade la frontière…Mon crime ? Vouloir entrer dans mon pays & déposer ma candidature. En tentant de me bloquer, on veut retirer aux Congolais leur droit à de vraies élections. Je me battrai !

Ex-proche de Joseph Kabila passé à l’opposition en 2015, l’ancien gouverneur de la province du Katanga a quitté le pays en mai 2016 et a ensuite été reconnu coupable de fraude immobilière et condamné par contumace à trois ans de prison.

La police a prévenu ce jeudi, que Moïse Katumbi sera arrêté à son retour sur le territoire en exécution d’un mandat d’arrêt par le tribunal de Lumubashi-Kamalondo en 2016.

Un autre leader de l’opposition, Jean-Pierre Bemba est retourné en RD Congo mercredi après plus d’une décennie. Il a déposé sa candidature à l’élection présidentielle de décembre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here