« Nous avons bu notre urine pour survivre » – Une femme qui a passé 10 jours dans le désert du Sahara

Le désert du Sahara / Photo : Mismatched Passports

0
329
désert

Une Nigériane de 22 ans qui pensait quitter le pays pour des pâturages plus verts en Europe mais qui a fini par passer 10 jours dans le désert du Sahara a raconté son expérience.

La femme qui a été identifiée comme Adaora, a déclaré qu’elle et d’autres qui étaient bloqués dans le désert ont dû recourir à boire leur urine pour survivre quand ils n’avaient plus d’option.

Adaora était l’une des 50 personnes abandonnées dans le désert par des trafiquants après qu’ils aient quitté Agadez dans la République du Niger pour la Libye. Ils ont été abandonnés par les trafiquants qui sont partis avec tous leurs biens, y compris de la nourriture et de l’argent.

Nous étions dans le désert pendant 10 jours. Après cinq jours, le chauffeur nous a abandonnés. Il est parti avec toutes nos affaires, disant qu’il allait venir nous chercher dans quelques heures, mais il ne l’a jamais fait.

Deux jours après avoir été abandonnés, 44 personnes sont mortes, ne restant que 6 d’entre eux en vie.

« Ceux qui sont morts étaient trop faibles pour continuer. Nous en avons enterré quelques-uns, mais il y en avait trop à enterrer et nous n’avions pas la force de le faire », a déclaré Adaora.

Elle a ajouté qu’elle s’est effondrée en marchant et que deux personnes l’ont emmenée jusqu’à ce qu’ils rencontrent un chauffeur de camion.

Nous avons dû boire notre propre urine pour survivre. Je ne pouvais plus marcher. Je voulais abandonner.

Les six d’entre eux, a-t-elle poursuivi, ont été secourus par un chauffeur de camion qui les a emmenés aux autorités locales qui ont ensuite alerté l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), à Dirkou, Agadez.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here