Petit retour en arrière sur les vrais Black Panthers

0
2569
black panthers

Les Black Panthers, également connu sous le nom de Black Panther Party, était une organisation politique fondée en 1966 par Huey Newton et Bobby Seale.

Le Black Panther Party a été fondé à la suite de l’assassinat du nationaliste noir Malcom X et après que la police de San Francisco abat Mathew Johnson, un adolescent noir non armé.

[Huey Newton] : « Tu sais, la nature d’une panthère, je l’ai regardé … Si tu la pousse dans un coin, cette panthère va essayer de se déplacer vers la gauche ou la droite pour te pousser à sortir du chemin, mais si tu continues à le repousser dans ce coin-là, tôt ou tard, cette panthère va sortir de ce coin et essaie d’éliminer celui qui continue de l’opprimer dans ce coin. » [Bobby Seale] : « Wow, Huey, c’est comme les noirs, on nous pousse dans un coin ». – Bobby Seale, décrivant comment le Black Panther a reçu son nom lors d’une interview.

L’organisation avait pour but de défier la brutalité policière contre la communauté Afro-américaine.

Une grande partie de leur plateforme était la légitime défense, se défendre et d’autres Afro-américains de la police et d’autres personnes qui pourraient vouloir leur faire du mal.

Vêtus de bérets noirs et de vestes en cuir noir, les Black Panthers organisèrent des patrouilles de citoyens armés d’Oakland et d’autres villes américaines.

Photo : David Fenton via Getty Images

Dans les années 68, le Black Panther Party comptait environ 2 000 membres.

En plus de contester la brutalité policière, le Black Panther Party a lancé plus de 35 programmes de survie et fourni une aide communautaire, comme l’éducation, la tuberculose, l’aide juridique, l’assistance au transport, les ambulances et la fabrication de chaussures gratuites pour les pauvres.

Le programme petit-déjeuner gratuit pour les enfants (commencé en janvier 1969) qui s’est étendu à toutes les grandes villes américaines. Le gouvernement fédéral avait mis en place un programme pilote similaire en 1966, en réponse à l’initiative des Panthers.

Photo : David Fenton via Getty Images

Le FBI a déclaré que le groupe était une organisation communiste et un ennemi du gouvernement américain.

J. Edgar Hoover avait promis que 1969 serait la dernière année du Black Panther et a consacré les ressources du FBI, à travers COINTELPRO, à cette fin.

Dans un programme prolongé contre le parti des Black Panthers, COINTELPRO a utilisé des agents provocateurs, du sabotage, de la désinformation et de la force meurtrière pour éviscérer l’organisation nationale.

La campagne du FBI a culminé en décembre 1969 avec une fusillade policière de cinq heures au siège du Black Panther Party en Californie du Sud et un raid de la police de l’Illinois dans lequel le chef des Black Panthers de Chicago, Fred Hampton, a été tué.

Les mesures employées par le FBI étaient si extrêmes que, des années plus tard, quand ils ont été révélés, le directeur de l’agence s’est excusé publiquement pour « usage abusifs du pouvoir ».

Du milieu des années 1970 jusqu’aux années 80, les activités du Black Panther Party ont pratiquement cessé en partie à cause de COINTELPRO.

La dissolution du leadership du parti a également contribué à la chute de l’organisation.

Depuis sa fondation en 1966, l’influence du Black Panther Party a pris un caractère transnational qui allait au-delà de la création de groupes de soutien pour l’organisation.

Même des décennies après la fondation de l’organisation, le Black Panther Party a survécu à l’imagination publique aux Etats-Unis à la suite de la publication d’un certain nombre de mémoires par ses membres et l’utilisation de sa rhétorique dans la musique rap.

Les membres du Black Panther manifestent devant les tribunaux un mois après que 21 Panthers ont été accusés d’avoir comploté contre des magasins de la ville, un poste de police et une emprise de chemin de fer, à New York. Photo : Jack Manning / New York Times Co. / Getty Images

Souvenons-nous que l’organisation des Black Panthers ne peut être saluée et célébrée que par tous ceux qui se sont battus contre le racisme et pour un monde plus juste, plus libre pour les noirs.

Un hommage aux nombreux hommes et femmes qui ont été poursuivis, arrêtés et ont donné leur vie pour le projet, comme Mumia Abu-Jamal, emprisonné, où encore Assata Shakur en exil.

Dimanche 11 février, le projet « Power To The People » qui est un Biopic sur Huey Newton, le cofondateur de la Black Panther Party a été annoncé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here