Produits capillaires : Présence de composants chimiques toxiques

0
1358
toxiques
Photo : Temitope Adesina / Instagram

Une nouvelle étude révèle que les produits capillaires pour les femmes noires contiennent, entre autres, des composants chimiques toxiques liés au cancer, à la prise de poids, à l’asthme et à la fertilité.

Dans une étude américaine réalisée par des chercheurs, Silent Spring Institute, a constaté que 80% des 18 produits testés contiennent des niveaux élevés de composants chimiques qui perturbent le système endocrinien, qui régule le métabolisme, la reproduction, etc.

L’étude a également révélé que 84% des composants chimiques détectés ne figuraient pas sur l’étiquette du produit.

Les produits capillaires testés contenaient 45 composants chimiques perturbateurs du système endocrinien ou associés à l’asthme, y compris chaque classe chimique ciblée. Nous avons trouvé des cyclosiloxanes, des parabènes et le marqueur de parfum phtalate de diéthyle (DEP) aux niveaux les plus élevés et le DEP le plus fréquemment. Les stimulateurs de racines, les lotions capillaires et les défrisants contiennent souvent des nonylphénols, des parabènes et des parfums, produits anti-frisottis contenant des cyclosiloxanes.

Les défrisants pour enfants contenaient cinq composants chimiques réglementés par la ‘Proposition 65’ de la Californie ou interdits par la réglementation européenne sur les cosmétiques. Les composants chimiques n’étaient généralement pas répertoriés sur l’étiquette du produit.

Les recherches suggèrent que l’exposition aux composants chimiques toxiques dans les huiles capillaires et les défrisants pourrait être directement liée à une « prévalence plus élevée » d’asthme chez les filles et les femmes noires, à des menstruations précoces, à la fertilité, à l’obésité, aux fibromes utérins et aux naissances prématurées, ainsi que des cas accrus de cancers du sein et de l’endomètre.

« Ces résultats indiquent qu’il est nécessaire de disposer de plus d’informations sur la contribution des produits de consommation », conclu l’étude. « Une approche de précaution réduirait l’utilisation de substances chimiques perturbant le système endocrinien dans les produits de soins personnels et améliorerait l’étiquetage afin que les femmes puissent choisir des produits conformes à leurs valeurs. »

L’institut à fourni la liste de produits testés pour ses composants perturbateurs du système endocrinien : Luster’s Pink Classic Light Oil Moisturizer Hair Lotion, Organic Root Stimulator Hair Mayonnaise, ORC Fertilizing Serum, ORC Carrot and Olive Oil, Alberto V05 Moisturizing Oil, John Frieda Collection’s Frizz-Ease Hair Serum, Soft & Beautiful « Just for Me » No-Lye Conditioning Relaxer and Broner Brother’s Maximum Strength SuperGro Conditioner with Vitamin E.

D’autres produits non testés peuvent contenir les mêmes composants chimiques toxiques dangereux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here