Le Somaliland a publié une « fatwa » interdisant l’excision

Tournée de sensibilisation de l'ONG Plan International, qui lutte contre l'excision en Guinée / Photo : Plan International

0
276
fatwa

Le Somaliland a publié une « fatwa » (décret religieux) interdisant les mutilations génitales féminines (MGF).

Un haut responsable s’exprimant mardi sur la « fatwa » du ministère des Affaires religieuses a déclaré que ceux qui pratiquent la mutilation génitale seront punis, et que les victimes pourront prétendre à une indemnisation.

« La raison pour laquelle cette pratique néfaste existe depuis si longtemps est que les gens croient que c’est parce que notre religion ou notre culture nous dicte de le faire », a déclaré Ayan Mahamoud, représentant du Somaliland en Grande-Bretagne.

« La fatwa est essentiellement un message du gouvernement à tout le monde au Somaliland selon lequel il n’y a pas de base religieuse ou culturelle pour les mutilations génitales féminines », a-t-elle déclaré à la Fondation Thomson Reuters.

Cette pratique, qui implique l’ablation partielle ou totale des organes génitaux féminins, est presque universelle dans la république autoproclamée du Somaliland, région sécessionniste de la Somalie.

Les défenseurs des droits des femmes, qui se sont battus pendant des décennies pour mettre fin aux mutilations génitales féminines, se sont félicités de cette décision mais ont déclaré que la lutte n’était pas encore terminée.

« Il nous a fallu 42 ans pour arriver à ce jour, mais ce n’est pas la fin de la bataille », a tweeter Edna Adan, une des principales militantes anti-MGF au Somaliland, « Les MGF doivent être complètement éradiquées dans mon pays et partout dans le monde. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here