Un officier de police « se trompe » d’appartement et tue un homme a l’intérieur

0
29148
officier

Un homme de 26 ans a été tué après qu’un officier de policier de Dallas soit entré chez lui, pensant être dans son appartement, et lui a tiré dessus quand elle l’a vu à l’intérieur.

L’officier rentrait chez elle jeudi soir, lorsqu’elle est entrée « par erreur » chez son voisin, l’appartement de Botham Jean. Après être entrée dans la maison, elle a été confrontée à Jean, puis a tiré avec son arme, a déclaré la police.

La police a déclaré que l’officier était en uniforme et « a tiré avec son arme sur la victime ». Jean a été emmené à l’hôpital où il est décédé.

Allison Jean, la mère de la victime, s’est demandé si son origine était un facteur lorsque l’officier a tiré et tué son fils jeudi soir. « Je ne savais pas qu’elle était blanche jusqu’à maintenant », a déclaré Jean dans un reportage diffusé par KXAS. « Si c’était un homme blanc, les choses se seraient-ils déroulé différemment ? Aurait-elle réagi différemment ? »

Les autorités ont déclaré que l’officier était blanc, mais n’avaient pas publié son nom ou d’autres détails à son sujet.

« Quelqu’un doit être fou pour ne pas se rendre compte qu’il est entré dans le mauvais appartement. Il est bachelor. Les choses sont différentes à l’intérieur », a déclaré Allison.

Elle a poursuivi : « Et si vous essayez votre clé et que cela ne fonctionne pas, cela devrait vous faire réaliser que vous êtes dans le mauvais appartement. Chaque porte de chaque appartement est également numérotée. »

Botham Jean, originaire de Sainte-Lucie, fréquentait un collège en Arkansas et travaillait pour le cabinet d’expertise comptable et de conseil PwC.

Il a été inscrit sur LinkedIn en tant qu’associé expérimenté en assurance de risques chez PwC. Il a obtenu une licence à l’Université Harding en Arkansas.

Photo : Jeff Montgomery / Harding University / AP

« C’est une terrible tragédie », a déclaré l’employeur de Jean. « Nous sommes simplement navrés d’apprendre sa mort. »

Le chef de la Police, Renee Hall, a déclaré que le sang de l’officier avait été prélevé pour faire des tests de dépistage de drogues et d’alcool. Elle a refusé de spéculer sur la question de savoir si la fatigue ou d’autres facteurs avaient pu être pris en compte. Elle a également déclaré que les Rangers du Texas mèneraient une enquête indépendante.

L’officier a été placé en congé administratif et un mandat d’arrêt sera prochainement délivré. Elle ne sera pas identifiée publiquement jusqu’à ce qu’elle soit officiellement inculpée, a rapporté CBS News.

Une veillée a eu lieu devant le siège du service de police de Dallas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here