Une nouvelle avancée importante dans le traitement du cancer de la prostate

0
12
cancer prostate
Photo: Marijana1/Pixabay

Une percée dans la radiothérapie a été accomplie dans le traitement du cancer de la prostate.

La revue médicale Lancet, a révélé que la nouvelle approche radicale de la radiothérapie était « prometteuse » dans le traitement du cancer de la prostate. Les patients atteints d’un cancer de la prostate devraient voir la durée du traitement passer de huit semaines à cinq jours seulement.

Le cancer de la prostate représente aujourd’hui 25% des cancers masculins. Il est devenu le premier cancer tous sexes confondus. Un homme sur 8 développera un cancer de la prostate avant l’âge de 75 ans.

Cette découverte scientifique vient d’apporter un nouvel espoir. Traditionnellement, la radiothérapie est administrée pendant 39 jours, ce qui oblige à se rendre à l’hôpital tous les jours de la semaine pendant près de deux mois. Mais les médecins ont mené un essai qui produit des faisceaux beaucoup plus puissants de radiations ciblées avec précision en seulement cinq séances.

Un essai sur 847 hommes atteints du cancer de la prostate a été réalisé par des experts du Royal Marsden Hospital et de l’Institute od Cancer Research à Londres. Environ la moitié des hommes ont reçu la radiothérapie standard actuelle de 39 traitements sur huit semaines ou de 20 doses sur quatre semaines. Les autres ont reçu cinq doses du rayonnement plus puissant appelé SBRT sur une ou deux semaines.

Les scientifiques vont maintenant surveiller les hommes pendant cinq ans pour voir si le traitement de cinq jours est aussi efficace pour vaincre le cancer de la prostate que le traitement plus long.

« Les nouveaux résultats de notre essai clinique ont montré qu’un traitement beaucoup plus court en radiothérapie à forte dose n’augmente pas les effets secondaires à court terme par rapport au traitement standard actuel », a déclaré le Dr Douglas Brand, l’auteur de l’étude. « Si les données sur les effets secondaires et l’efficacité à long terme sont également positives, nous nous attendons à ce que notre essai change la pratique. »

« Cela nous permettrait de dispenser un traitement curatif en moins de jours, ce qui signifie que les hommes tireraient le même bénéfice de leur radiothérapie tout en passant moins de temps à l’hôpital. »

Le traitement est un moyen très efficace de lutter contre la maladie, en particulier s’il est administré à un stade précoce, lorsqu’il élimine en permanence 60% des tumeurs. Mais cela peut entraîner des effets secondaires à long terme, notamment l’impuissance, des problèmes intestinaux et même le cancer de la vessie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here